C'est merveilleux...
 
 Nos recommandations : sont celles que l'on nous a données (merci à Nathalie et Karta).
 
 Ne jamais écouter les personnes qui sont négatives, qui vont vous raconter des tas de choses néfastes, et qui ont le plus souvent jamais connu le parage naturel. Ils vous diront que votre cheval "boite" ou "marche sur des oeufs", qu'ils appellent cette sensibilité comme ils veulent, l'essentiel c'est de réussir. Il est tout à fait normal que votre cheval, au courant de l'année de transition, craigne  les terrains caillouteux. Ne le forçait pas dans les premiers mois, laissez-le choisir son chemin, son passage. 
 Il nous est arrivé de descendre de notre cheval dans certains endroits et et marcher un bout de chemin à leur côté, parce que nous les aimons et que cela nous faisait plaisir.
 Vous pourrez observer vers les 7ème  ou 8ème mois, comme un retour en arrière, c'est-à-dire, alors que vous commenciez à naviguer pratiquement de partout, le pied peu devenir un peu plus sensible. 
 Ce n'est rien, la corne a poussé de moitié du sabot, donc cette sensibilité est normale et seulement passagère.
 Pour vous donner une petite idée, il faut comptait environ 1 an à 1 an et demi pour que votre cheval s'adapte à tous les terrains.
 Mais sachez bien que pendant ce temps là, vous pouvez vous déplacer sur tout terrain, mais avec un autre rythme et quelquefois vous aurez besoin des chaussures. 
     
     
 Choisissez un bon maréchal, c'est à dire un maréchal pareur, qui connait le parage naturel. Tous les maréchaux ferrants ne sont pas obligatoirement pareurs. (voir la rubrique "liens").

 



Pas de souci, j'aime aussi marcher à ses côtés